Nos études et contributions

Global Competency: Analyse d’un concept encore émergent. Quelle approche francophone?

Lire la note

Résumé : Global Competency for an Inclusive World est la contribution de l’OCDE aux Objectifs de Développement Durable. Les compétences globales seront par ailleurs évaluées à titre expérimental dans les prochaines évaluations internationales PISA.

Cette contribution produite par Gabriela Ramos et Andreas Schleicher en 2016[1] n’est pas encore traduite en français. Laboratoire de pensées et réseau ayant vocation à développer l’expertise française et francophone à l’International et en Europe, IDEFFIE poursuit plusieurs objectifs en rédigeant cette note d’analyse :

  • Rappeler le contexte international de production de la note de l’OCDE ;
  • Porter à la connaissance des francophones l’existence de cette contribution pour qu’ils partagent leurs savoirs en ce domaine, condition au développement d’une expertise française et francophone ;
  • Rechercher un langage commun en utilisant l’introduction de ce nouveau concept pour réinterroger le sens des parties (« global » et « compétences ») et du nouveau « tout » (« compétences globales »). L’analyse sémantique permet de recenser les différentes dimensions de ces compétences globales ;
  • Analyser les apports directs et indirects de ces compétences globales introduites par l’OCDE. Il s’agit de repenser les représentations, voire parfois les stéréotypes, de la place de l’expertise française et francophone dans l’espace européen et international.
  • Identifier les besoins en expertise en faisant émerger des interrogations.

[1] Gabriela Ramos et Andreas Schleicher. Global Competency for an Inclusive World, OECD: Paris, 2016. Voir aussi:

Gabriela et Andreas Schleicher. Preparing our Youth for an Inclusive and Sustainable World: The OECD Global Competence Framework, OECD: Paris, 2018

 

Le recrutement de l’expertise par la Commission européenne dans le cadre de son action extérieure

Lire la note

Résumé : La Commission européenne mobilise un volume considérable d’expertise pour la conception, la mise en oeuvre et le suivi des projets qu’elle finance au titre de son action extérieure, conduite par la Direction Générale pour le Voisinage et l’Élargissement (DG NEAR). La Commission est ainsi l’une des premières sources de financement d’assistance institutionnelle au monde et ses modes d’intervention et procédures font référence dans le monde de l’expertise. Toutefois, les modalités de cette mobilisation soulèvent des difficultés et des problèmes rarement débattus. Le système de recrutement mis en place a notamment contribué à l’émergence de sociétés de « marchands de CVs », qui s’appuient essentiellement sur une expertise externalisée, aux compétences mal définies et peu ou mal pilotée. En effet, les modes de contractualisation et de suivi ne permettent pas à la Commission européenne de s’assurer de la qualité dans la réalisation des projets de développement. Des solutions existent pourtant ; encore faut-il ouvrir le débat.

 

Contribution au réexamen de la politique européenne de voisinage : « Réponse à la consultation publique lancée par la Commission européenne et la Haute représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. »

 

Programme des Nations unies pour le développement durable à l’horizon 2030- Consultation publique sur la révision du consensus européen pour le développement

Réponse à la consultation publique lancée par la Commission européenne

 

L’expertise technique, moyen de mise en oeuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable

Lire la présentation effectuée à l’occasion du Congrès de l’ordre des experts internationaux, Genève, octobre 2016.

 

Page mise à jour le 1er septembre 2018